Hackathon Entrepreneur Responsable pour le CJD : 900 étudiants du Pôle Léonard au travail

Du 5 au 9 février 2018, sous la houlette du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), les 880 étudiants en 4ème année du Pôle Léonard de Vinci, répartis en 148 équipes composées de futurs managers, ingénieurs et designers ont  endossé le rôle d’un entrepreneur de PME ou de TPE pour proposer des solutions concrètes pour une entreprise responsable.

Les semaines transverses du Pôle Léonard de Vinci permettent de challenger de façon massive les étudiants des 3 écoles post-bac, en équipe mixtes, sur un thème précis, en partenariat avec une entreprise ou une institution. Pour la semaine en mode Hackathon des années 4 EMLV, ESILV et IIM prévue début février, le CJD a sollicité le département Soft Skills du Pôle pour expérimenter ensemble la gestion d’une entreprise et faire émerger, en une semaine, des idées nouvelles sur les thèmes qui intéressent les Jeunes Dirigeants du CJD.

Les étudiants de 4ème année des 3 écoles ont dû littéralement se mettre « dans la peau » d’un entrepreneur de PME ou de TPE, comme un adhérent du CJD.

Pendant toute la semaine, ces étudiants ont travaillé en équipes transversales, sur les enjeux stratégiques auxquels sont confrontés les jeunes dirigeants.

A l’issue de ce marathon de réflexion, les étudiants ont eu à proposer leurs propres réponses innovantes à ces enjeux et les partager avec les membres du CJD.

Ces jeunes de 22-23 ans, qui sont les acteurs des entreprises de demain, seront évalués sur leur nouvelle vision de l’entreprise et les pratiques entrepreneuriales innovantes. L’entreprise est morte, vive l’entreprise !

880 dirigeants d’une vingtaine d’années pour hacker 148 entreprises

Capitalisant sur la mixité des profils (futurs managers, ingénieurs et designers), valorisée par les atouts spécifiques de chacun dans le projet – en s’aidant du modèle de personnalité MBTI – chaque équipe d’étudiants joue le rôle, pendant toute la semaine, d’un groupe d’entrepreneurs associés au sein d’une même entreprise.

Ils ont dû brainstormer sur l’une des 8 problématiques soulevées par le CJD :

  • Comment faire de la diversité un moteur de croissance de votre entreprise ?
  • Comment le bien-être de vos salariés peut-il être un moteur de croissance de votre entreprise ?
  • Comment donner du sens au travail de vos salariés dans une perspective de croissance de votre entreprise ?
  • Comment stimuler la créativité et l’innovation de vos salariés ?
  • Comment intégrer vos clients et fournisseurs dans la stratégie d’innovation de votre entreprise ?
  • Comment votre entreprise, dans son activité économique quotidienne, peut-elle exercer sa responsabilité envers ses clients, ses fournisseurs et son territoire ?
  • Comment votre entreprise peut-elle se positionner durablement sur des enjeux de société, tout en maintenant sa compétitivité ?
  • Comment faire croître votre entreprise, en respectant la Planète et ses ressources ?

Une semaine palpitante et riche en enseignement en perspective pour les entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain !

A la fin de la semaine, chaque équipe a dû défendre sa vision innovante de l’entreprise, poster et prototypage physique ou web à l’appui devant un jury composé de plus de quarante dirigeants d’entreprises adhérents du CJD.

A propos du Pôle Léonard de Vinci

Le Pôle Léonard de Vinci est composé de trois établissements d’enseignement supérieur délivrant des diplômes reconnus qui couvrent des champs disciplinaires complémentaires, notamment dans le secteur du numérique : une école de commerce, l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ; une école d’ingénieurs, l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), et une école de web & multimédia, l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia). 4 groupes de recherche.

En 2017, il compte 4600 étudiants (700 en alternance), 8200 diplômés, 250 collaborateurs (dont 150 enseignants et enseignants-chercheurs) et plus de 600 vacataires issus du monde universitaire et professionnel. Créées en 1995, les écoles sont rassemblées au Pôle Universitaire Léonard de Vinci à Paris – La Défense.

Le campus s’organise autour de valeurs communes que sont l’hybridation, la professionnalisation, l’internationalisation, l’ouverture sociale, le sport et la culture d’entreprise. L’hybridation est le résultat de la transversalité qui existe entre les écoles : cours & projets en commun, développement progressif et intensif des soft skills, incubateur, FabLab, vie associative, activités sportives, double-diplômes…

Ingénieurs, managers, designers et développeurs apprennent à vivre et à travailler ensemble au-delà des frontières de leur propre cursus. www.devinci.fr

A propos du CJD

Le CJD, rassemble les dirigeants – entrepreneurs et cadres dirigeants – qui sont convaincus qu’une économie au service de l’Homme est la clé de la compétitivité des entreprises françaises.
Le CJD compte 118 sections partout en France et rassemble 5000 adhérents dont les entreprises représentent 750 000 emplois. Il se donne pour mission de les aider dans leur vie d’entrepreneurs responsables et de promouvoir au sein de la société les valeurs positives, éthiques des jeunes dirigeants.

Plus ancien mouvement patronal français, créé en 1938, le CJD est une association indépendante des fédérations et organisations patronales, laïque, non-partisane, qui entend oeuvrer pour le bien-être commun par l’exemplarité, au travers des actions concrètes et des expérimentations menées par les jeunes dirigeants dans leurs entreprises. www.cjd.net

RSE : 5 projets étudiants qui réinventent l’entreprise responsable

 900 étudiants de la génération Z, 150 équipes,  une semaine de Hackathon soft-skills pour réinventer l’entreprise responsable au Pôle Léonard de Vinci, en partenariat avec le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD). 5 projets innovants récompensés, et beaucoup d’autres à découvrir !

Ces jeunes de 22-23 ans en 4ème année de l’EMLV, l’ESILV et l’IIM, se sont se mis « dans la peau » d’un entrepreneur de PME ou de TPE Responsable afin de présenter leur nouvelle vision de l’entreprise et les pratiques entrepreneuriales innovantes.

5 projets se sont particulièrement fait remarquer par les membres du Jury, chefs d’entreprise très sensibles à ces enjeux.

N°1 : Un casque de la créativité pour stimuler la créativité des collaborateurs à travers les ondes Alpha, Beta et Gama pour résoudre des problèmes ou innover dans n’importe quel domaine.

Tech’ Care a repensé entièrement l’espace de travail des salariés, afin de favoriser le travail collaboratif et développer l’intelligence collective. Conception d’une salle dédiée à la créativité, appelée « Focus Room ».

Cette salle est mise à la disposition des salariés, qui pourront à n’importe quel moment se retrouver et se recentrer. Un casque sonore diffusant des ondes binaurales sous fond de musique agréable, sera mis à disposition et permettra de stimuler l’activité cérébrale, et optimisera la créativité des salariés de manière générale.

N°2 : le réseau social d’entreprise écologique Sogreen

ou comment, via une application pouvant être installée sur n’importe quel support web, modifier nos comportements et favoriser le développement durable en nous incitant à limiter nos mails en privilégiant des plateformes collaboratives, chaque changement même mineur entraînant une action au profit d’ONG.

La pollution numérique représente 10% de la pollution mondiale. En 1 heure dans le monde, environ 10 milliards de mails sont échangés ce qui correspond en émission de CO2 à 4000 allers-retours Paris-New York.

Sogreen, La solution pour réduire cette pollution. Le principe est simple : plus vous interagissez sur le réseau social de votre entreprise, plus vous gagnez des points, plus vous participez à la mise en œuvre de projets écologiques. Ces projets permettront d’investir la société et ses employés dans une cause commune écologique de la manière la plus simple, la plus économique et avec le minimum d’effort pour eux. Le rôle de SoGreen sera aussi de répertorier les sociétés écologiques et les mettre en avant selon les projets menés.

 

N°3 :  Swift Office Espaces de travail modulables, flexibles, espaces de réflexion ou de détente individuels ou collectifs, réflexion sur la flexibilité des horaires, sur l’autonomie & l’implication des salariés, …

C’est à travers le Swift Office, basé sur les 3 piliers du bien-être (une entreprise engagée, libérée et collaborative) que les salariés d’une entreprise se sentent bien et travaillent de façon efficiente. La croissance d’une entreprise et sa pérennité découlent de cet écosystème.

 

N°3 ex aequo : Procrasti’Mate est l’idée  de faire faire aux autres ce que l’on n’aime pas faire et faire soit même le travail que les autres n’aiment pas réaliser.

L’équipe explique : « Partant du constat que le mal-être des employés, leurs compétences inexploitées ou la procrastination étaient de réels freins à la performance et la productivité d’une entreprise, nous avons voulu apporter une solution à ce problème : la plateforme Procrasti’Mate. Une présentation à faire mais vous n’avez pas l’âme d’un artiste, un rapport à rédiger dans une seconde langue ou tout simplement l’ennui du vendredi après-midi ? Les employés pourront ainsi proposer à leur collègue de faire leur travail à leur place, sans aucun complexe !

Il suffit pour cela de poster une annonce concernant celui-ci, et n’importe lequel des salariés de l’entreprise pourra lui venir en aide. Plus compétent et donc plus rapide, soulagé et donc moins anxieux, nous pensons que c’est la solution pour redonner aux salariés l’envie de venir travailler ! »

 

N°3 ex aequo : Le Management 2.0 de VinSix qui propose aux consultants un accompagnement et une organisation interne personnalisés afin de redonner du sens à leur travail et donc de les engager durablement.

Le management 2.0 fusionne de façon originale deux approches : l’UX design (expérience utilisateur issue du monde de l’informatique) et le MBTI émanant de l’univers de la psychologie.

VinSix travaille chaque préférence du MBTI avec une approche UX afin de définir les niveaux de conforts de chacun de ses employés en fonction des points de contact proposés. Cette solution permet de co-construire avec lui, grâce à une approche itérative, sa manière d’être accompagné et d’évoluer dans l’entreprise.

 

Coup de Cœur du CJD – Smart Company entre la domotique et la smart city. L’objectif est de créer un cadre de travail qui s’adapte au besoin du salarié.

Le bâtiment apprend les préférences de ses habitants à l’aide d’algorithmes mathématiques et permet ainsi de mieux gérer son coût et son impact sur l’environnement. Comme un être vivant, elle chauffe un bureau une quinzaine de minute avant l’arrivée de son occupant. C’est un système apprenant. Les espaces de travail sont modulés par étage : open source pour le travail de tous les jours, un focus room (pour travailler au calme dans de petites alcôves, des espaces créatifs pour du travail d’équipe). La connexion web se fait via du LIFI…

 

Coup de Cœur des Etudiants (A4) : Melting Potes, plateforme de recrutement engagée sur le challenge de la diversité au service de la performance.

L’équipe, elle-même issue d’une composition très « diverse » dans ses origines culturelles, a su faire de la complémentarité de ses profils MBTI une belle dynamique entrepreneuriale et humaine. Placer les enjeux de diversité au cœur de leur stratégie de recrutement, d’intégration et de développement à l’international est une vision de l’Entreprenariat Responsable.

Melting Potes a souhaité prioriser 4 enjeux: la parité, le lien junior-sénior, la diversité culturelle et le handicap. Melting Potes permet de faire de la croissance économique grâce à la diversité.

La plateforme de recrutement met en avant la personnalité des candidats, des aménagements et formations spécialisés pour tous types de personnes, et une ouverture culturelle sur le monde.

Rappel des données du Hackathon

Capitalisant sur la mixité des profils (futurs managers, ingénieurs et designers), valorisée par les atouts spécifiques de chacun dans le projet – en s’aidant du modèle de personnalité MBTI – chaque équipe d’étudiants devait brainstormer sur l’une des 8 problématiques soulevées par le CJD :

  • Comment faire de la diversité un moteur de croissance de votre entreprise ?
  • Comment le bien-être de vos salariés peut-il être un moteur de croissance de votre entreprise ?
  • Comment donner du sens au travail de vos salariés dans une perspective de croissance de votre entreprise ?
  • Comment stimuler la créativité et l’innovation de vos salariés ?
  • Comment intégrer vos clients et fournisseurs dans la stratégie d’innovation de votre entreprise ?
  • Comment votre entreprise, dans son activité économique quotidienne, peut-elle exercer sa responsabilité envers ses clients, ses fournisseurs et son territoire ?
  • Comment votre entreprise peut-elle se positionner durablement sur des enjeux de société, tout en maintenant sa compétitivité ?
  • Comment faire croître votre entreprise, en respectant la Planète et ses ressources ?

A propos du Pôle Léonard de Vinci

Le Pôle Léonard de Vinci est composé de trois établissements d’enseignement supérieur délivrant des diplômes reconnus qui couvrent des champs disciplinaires complémentaires, notamment dans le secteur du numérique : une école de commerce, l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ; une école d’ingénieurs, l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), et une école de web & multimédia, l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia). 4 groupes de recherche. En 2017, il compte 4600 étudiants (700 en alternance), 8200 diplômés, 250 collaborateurs (dont 150 enseignants et enseignants-chercheurs) et plus de 600 vacataires issus du monde universitaire et professionnel. Créées en 1995, les écoles sont rassemblées au Pôle Universitaire Léonard de Vinci à Paris – La Défense. Le campus s’organise autour de valeurs communes que sont l’hybridation, la professionnalisation, l’internationalisation, l’ouverture sociale, le sport et la culture d’entreprise. L’hybridation est le résultat de la transversalité qui existe entre les écoles : cours & projets en commun, développement progressif et intensif des soft skills, incubateur, FabLab, vie associative, activités sportives, double-diplômes… Ingénieurs, managers, designers et développeurs apprennent à vivre et à travailler ensemble au-delà des frontières de leur propre cursus. www.devinci.fr

A propos du CJD

Le CJD, rassemble les dirigeants – entrepreneurs et cadres dirigeants – qui sont convaincus qu’une économie au service de l’Homme est la clé de la compétitivité des entreprises françaises.
Le CJD compte 118 sections partout en France et rassemble 5000 adhérents dont les entreprises représentent 750 000 emplois. Il se donne pour mission de les aider dans leur vie d’entrepreneurs responsables et de promouvoir au sein de la société les valeurs positives, éthiques des jeunes dirigeants.
Plus ancien mouvement patronal français, créé en 1938, le CJD est une association indépendante des fédérations et organisations patronales, laïque, non-partisane, qui entend oeuvrer pour le bien-être commun par l’exemplarité, au travers des actions concrètes et des expérimentations menées par les jeunes dirigeants dans leurs entreprises. www.cjd.net

Liste actuelle des Liberating structures

Pour faciliter l’intelligence collective, Henri Lipmanowicz et Keith Mc Candless ont formalisé à ce jour 33 micro-structures mais identifient et affinent actuellement d’autres Liberating Structures.

A la date de rédaction de cet article, nous disposons des structures suivantes :

accès à un PDF descriptif des 33 micro-structures (en anglais)

Un jeu de cartes

33 Liberating structures que l’on pourrait traduire de la manière suivante :

Questions malicieuses
Comprendre des challenges paradoxaux pour stimuler l’imagination.

Speed Networking
Encourager les mises en réseaux en étant centré sur les individus et leurs challenges.

TRIZ
Raisonner paradoxalement sur un système indésirable pour faire de la place à l’innovation.

What, So What, Now What ? Debrief
Apprendre à débriefer pour s’ajuster en permanence.

Conversation Café
Echanger en réapprenant l’art de la conversation.

Appreciative Interviews
Galvaniser et capitaliser sur « ce qui marche ici et maintenant ».

1-2-4 Groupe entier
Converser par cycles rapides seul, à 2, à 4 puis en commun.

9 Pourquoi
Clarifier ses buts et ses enjeux.

15% Solutions
Mettre en lumière le pouvoir immédiatement disponible de chacun.

Ecocycle Planning
Engager des groupes à la croissance et au tri de leurs activités.

Shift & Share
Diffuser les innovations.

25 pour 10
Partage express des meilleures idées.

Min Specs
Se concentrer sur l’essentiel pour permettre l’action et l’innovation.

Group consultation
Savoir demander de l’aide est une compétence fondamentale.

Purpose-To-Practice
Conception agile des pratiques pour répondre à des objectifs.

Improv Prototyping
Prototypage en cycles rapides d’improvisation pour faire ressortir les savoirs latents.

Agree/Certainty Matrix
Croiser les approches simples, compliquées et complexes pour réussir ses challenges.

What I Need From You
Faire ressortir les besoins et dépasser le travail en silos.

Heard, Seen, Respected
Ecoute et empathie profondes en milieu complexe.

Social Network Webbing
Prolonger les réseaux informels.

Design StoryBoards
Regarder autrement les éléments clés.

Open Space
Libérer la créativité, l’action et le leadership dans de larges groupes.

Discovery & Action Dialogue
Découvrir de façon simple les solutions à des challenges complexes.

Integrated Autonomy
Amplifier les talents d’adaptation.

Generative Relationships
Comprendre et déceler les démarches créatrices de valeur dans les interactions entre individus.

Critical Uncertainties
Imaginer et mettre en place des stratégies pour les futurs plausibles.

Fishbowl
Partager et profiter de l’expérience des experts.

Graphic Recording
Méthode graphique d’enregistrement des conversations et des idées échangées.

Panarchy
Diffuser les innovations et bonnes idées sur plusieurs plans simultanément.

Troika Consulting
Savoir demander de l’aide est une compétence fondamentale.

Celebrity Interview
Poser les questions clés de façon spectaculaire.

Helping Heuristics
Méthodes progressives pour apprendre à aider et à demander de l’aide.

Simple Ethnography
Transformer l’expérience terrain en prototypes expérimentaux.

Pour en savoir plus :

Notre article sur les Liberating structures

Le livre sur les Liberating Structures :
The Surprising Power of Liberating Structures: Simple Rules to Unleash A Culture of Innovation

Le Meet-up parisien dédié :
Paris Liberating Structures Meetup

Le site internet (en anglais)
www.liberatingstructures.com

Liz Rykert nous partage son expérience des Liberating Structures

Lors du Meetup du 1er avril 2015 dédié aux Liberating structures, Liz Rykert nous a très chaleureusement et généreusement fait partager son expérience des LS.

Ce fut une excellente matinée à pratiquer les microstructures « Drawing Together », « Celebrity Interview, « Heard, Seen, Respected » et « What ? So what ? Now what ?

Pour en savoir plus  sur les Liberating structures :

Sur ce blog
Les Liberating structures
Liste des Liberating structures

Le livre sur les Liberating Structures :
The Surprising Power of Liberating Structures: Simple Rules to Unleash A Culture of Innovation

Le Meet-up parisien dédié :
Paris Liberating Structures Meetup

Le site internet (en anglais)
www.liberatingstructures.com

L’échelle d’abstraction pour accompagner le changement – atelier du 02 avril 2015

L’alignement est une propriété essentielle à la planification efficace, à la résolution de problème et au leadership. (Robert Dilts)

L’échelle des niveaux logiques ou échelle d’abstraction, est un outil d’analyse et d’intervention très puissant, complémentaire des techniques de créativité.

Dans cet atelier du 2 avril 2015, nous avons exploré les utilisations multiples de cette échelle, tant en ingénierie du changement qu’en questionnement en profondeur ou en facilitation créative.

Public
– consultants et coachs, connaissant l’échelle des niveaux logiques developpée par Robert Dilts, et désirant enrichir son utilisation, de façon plus créative;
– animateurs, consultants ou formateurs connaissant bien les techniques de créativité et voulant s’approprier cet outil puissant pour leurs démarches d’intervention.

Objectifs :

– s’approprier ou se réapproprier l’échelle des niveaux logiques et ses utilisations multiples:

  • coaching individuel ou d’équipe,
  • visioning,
  • management d’équipe et en cohésion d’équipe,
  • réflexion Marketing (positionnement, image),
  • pédagogie,
  • management de projets – individuels ou collectifs,
  • conduite du changement.

– investiguer les combinaisons de cette approche avec les techniques de créativité, de façon à varier les plaisirs et à trouver de nouvelles recettes.

Contenu

Les différences de niveaux logiques – l’échelle d’abstraction;
les questions pour passer du concret à l’abstrait et de l’abstrait au concret;
la dynamique de l’alignement;
les modalités d’utilisation en situation;
exemples concrets issus de la pratique des animateurs.

Démarche

  • expérimentation de l’outil,
  • étude sur des cas apportés par les participants.

Pour en savoir plus sur l’outil :

Nos articles publiés sur Coaching Avenue :

Les niveaux logiques de Dilts : le couteau suisse du coaching et de l’accompagnement ?
Le modèle des niveaux logiques pour manager le changement

Prochaines dates de l’atelier inter-entreprises
au Centre Iris-Creativite, centre de formation à la créativité et innovation

Les Liberating Structures

Outils d’intelligence collective, Les Liberating Structures sont issues des travaux  d’Henri Lipmanowicz et de Keith Mc Candless.

Inspirées des recherches sur la complexité, ces méthodes mettent en avant l’interaction entre les participants et permettent de faire émerger l’intelligence collective d’un groupe.

En quoi consistent les Liberating structures ?

Elles sont inspirées de :

– de méthodologies d’intelligence collective telles le World café, l’Open forum , l’Appreciative inquiry, la facilitation graphique

– de méthodologies  de créativité et d’innovation telles TRIZ, Design thinking, prototypage rapide…

– de méthodologies de développement des personnes, telles le Co-developpement, le Co-coaching…

… et sont simplifiées à l’extrème.

A ce jour, elles constituent un corpus d’une trentaine de  techniques et méthodes de travail qui changent la façon dont les gens collaborent et interagissent.

Utilisation des Liberating structures

Leur utilisation est très simple et elles se combinent aisément ensemble.

Articulées entre elles, elles peuvent répondre à un vaste spectre de situations et de sujets à aborder.

Les méthodes Liberating Structures sont en effet applicables à tout type de groupes de travail, de 8 à 300 personnes, de la simple réunion de service au séminaire international.

Ces méthodes ont été appliquées dans une vingtaine de pays, sur des groupes de tailles, de cultures, de nationalités, de métiers, de fonctions et d’âges très variés.

Pour en savoir plus :

Liste des Liberating structures

Le livre sur les Liberating Structures :

The Surprising Power of Liberating Structures: Simple Rules to Unleash A Culture of Innovation

Le Meet-up parisien dédié :

Paris Liberating Structures Meetup

Le site internet (en anglais)

www.liberatingstructures.com